Advertisements

Un combat libre pour tous entre des membres du Nouveau Parti patriotique (NPP) dans la circonscription de Suhum a fait deux blessés samedi, apprend-on dès confrères de joynews.

Le responsable de la communication du parti dans le Lower West Akyem, Bernard Kwesi Amoani, aurait été lacéré avec un coutelas sur le front par le chauffeur du député de Suhum.

Une autre victime, Alexander Odei, a également été blessée aux lèvres lors du chaos qui s’est ensuivi samedi 28 août.

Selon un témoin oculaire, les violentes attaques se sont produites sur les lieux des funérailles du défunt père de l’un des communicateurs du parti, Opare.

C’était entre des partisans du député Kwadwo Asante et un membre du personnel présidentiel, Frank Asiedu Bekoe, connu sous le nom de Protozoa.

Les partisans de M. Asante auraient calomnié Protozoa, qui cherche à briguer le député pour son siège lors des prochaines primaires du parti.

L’un des partisans du membre du personnel présidentiel, populairement connu sous le nom de Big Deal, aurait pris un microphone sur les lieux des funérailles pour annoncer et consigner qu’il avait été empêché de saluer le député.

Furieux de la tournure des événements, les partisans du député auraient déclenché des attaques contre lui, ce qui aurait conduit à des coups de poing.

Selon les informations concordantes, le chauffeur du député, nommé Jamalo, a infligé une profonde blessure à la machette à la tête du chargé de communication.

La victime a été admise à l’hôpital gouvernemental de Suhum, où elle a été soignée et libérée.

Le commandement de la police du district de Suhum a par la suite ouvert des enquêtes sur cette affaire.